lundi 13 septembre 2010

Rubber



Dans le cadre de l'Etrange Festival du Forum des Images qui se tenait du 3 au 12 septembre, le film Rubber de Quentin Dupieux, alias Mr Oizo, a été présenté en avant-première. Il aurait dû faire l'ouverture, d'après les propres paroles du directeur de l'Etrange Festival, symbolisant à lui seul l'ambiance de ce genre d'événement.

C'est sûr qu'il est étrange. Synopsis allumé qui raconte l'histoire d'un pneu qui prend vie et se découvre le pouvoir de faire exploser les têtes par la pensée. Et dans le désert américain, une enquête de police est lancée pour découvrir qui est ce mystérieux serial killer qui semble suivre, amoureux, la route d'une jeune brune, cheveux dans le vent dans sa décapotable.

Mais Quentin Dupieux questionne sa propre histoire en nous plongeant dans un groupe de spectateurs qui regardent se dérouler l'intrigue à travers des jumelles. Qu'est-ce que le cinéma? et surtout comment considère-t-on ses spectateurs? Du point de vue de Dupieux, on semble s'en moquer pas mal. Ses spectateurs sont maltraités, empoisonnés. Et pourquoi? No reason répondra le flic au début du film. Rubber joue avec l'absurde et l'humour qu'il provoque.

Bref Dupieux commence à devenir bon, même si certaines images autour de notre pneu ressemblent plus à un exercice de style et qu'il manque un je- ne- sais -quoi pour se dire waou à la fin.

Sans être un grand film, Rubber a de bonnes intuitions, une réalisation léchée et une bande son maîtrisée par la team Mr Oizo & Gaspard Augé. Mention spéciale aux guest- stars qu'il faudra deviner.

0 Bavardages:

Enregistrer un commentaire

Vous avez perdu quelque chose?