mardi 4 mai 2010

Very Bad trip #Up in the air


Je suis de celles qui ont une véritable frousse de l'avion. Et pourtant j'aime tellement voyager. Prendre l'avion devient alors pour moi un véritable supplice, fait de compte à rebours et de "quand est-ce qu'on arrive".

Si vous vous retrouvez à côté d'une petite nana qui pâlit très vite au moindre tremblement de la carlingue, c'est moi!

En route pour Barcelone, l'avion est à moitié vide et un avis de tempête est prévu sur le sud, à la frontière espagnole. Pourtant, les hôtesses espagnoles sont super sympas, l'accent roulant et testostéronné du pilote résonne dans les haut-parleurs. Ca sent presque le churros. Bref, je sens que mon séminaire va bien se passer.

Je suis même presque détendue, magazines en main, We are Band aux oreilles. Quand soudain, ça commence à bouger. Je souffle, je me détends, je suis zen zen. Je me dis qu'il ne faut pas flipper.

Mais quand l'ensemble des passagers se mettent à réellement crier, alors là je panique. La carlingue secoue dans tous les sens, j'en ai la tremblote aux mains. Et mon voisin qui m'observe, commence à complètement ....se marrer.

Ben oui, trous d'air en somme. Rien de bien grave. Le bruit des moteurs continue d'assourdir nos oreilles.

Et me voilà, en voyageuse du dimanche (moi qui me voyais déjà aventurière), à me faire rassurer, puis à parloter avec mon voisin qui n'est d'autre que l'entraîneur de France... de l'équipe de ping pong (bon il paraît que pour être correct, il faut dire tennis de table...). Cerise sur le gâteau, cet homme nommé comme une célèbre marque de whisky, connaît très bien l'un des membres de "ma nouvelle famille" chinoise...Et ça, je vous dis, c'est le destin!

0 Bavardages:

Enregistrer un commentaire

Socialite 2.0

Vous avez perdu quelque chose?