mardi 25 mai 2010

Mythe ou réalité: l'efficacité chinoise

Pour ceux qui avaient suivi les aventures moscovites façon Martine découvre les bolchevicks, sachez qu’il y a toujours un honorable correspondant dans les échanges universitaires. Cette fois, pour la Chine, je troque l’infâme Vladimir Solodov, adepte du « hum je ne sais pas, ça dépend » pour la douce Miss Lois Pang.
Ms Lois Pang telle que j'aime l'imaginer. On est bien loin du physique à la Harry Potter de Vladi.

Bien que le nom pourrait évoquer la version cheap d’une poupée gonflable à l’effigie de Lois Lane, l’éternelle amoureuse de Superman, Ms Pang a commencé à me faire aimer la Chine en faisant preuve d’une efficacité redoutable. Apprenant que l’enveloppe contenant tous les documents pour mon inscription à l’Université Renmin s’est perdue entre les deux continents, elle remue ciel et terre pour valider mon inscription à distance. Rappelons-nous que dans une telle situation, le russe moyen ou n’importe quel Vladi en herbe se serait targué d’un impérieux Nilzya marque de l’interdiction à un processus alternatif d’inscription.

Au contraire, la chinoise Pang s’est très bien accommodée d’une version 2.0 de mon dossier : un simple envoi par email aura suffi, alors que l’accès à internet semble parfois inexistant à l’Université de Moscou, quand les tchéchènes qui pédalent dans la cave pour fournir de l’électricité sont partis en vacances…

Et en moins d’une semaine, je reçois un super package avec numéro de tracking posté préalablement (non j’en crois pas mes yeux !!!!). A l’intérieur du colis : la fameuse lettre d’invitation, l’attestation scolaire et un superbe fascicule avec un plan de la fac. Ben oui, ils sont malins ces chinois, vue que je ne vais rien comprendre, un plan avec des dessins ne sera pas de trop.
Efficacité chinoise : la réalité !

0 Bavardages:

Enregistrer un commentaire

Socialite 2.0

Vous avez perdu quelque chose?