lundi 13 septembre 2010

Rubber



Dans le cadre de l'Etrange Festival du Forum des Images qui se tenait du 3 au 12 septembre, le film Rubber de Quentin Dupieux, alias Mr Oizo, a été présenté en avant-première. Il aurait dû faire l'ouverture, d'après les propres paroles du directeur de l'Etrange Festival, symbolisant à lui seul l'ambiance de ce genre d'événement.

C'est sûr qu'il est étrange. Synopsis allumé qui raconte l'histoire d'un pneu qui prend vie et se découvre le pouvoir de faire exploser les têtes par la pensée. Et dans le désert américain, une enquête de police est lancée pour découvrir qui est ce mystérieux serial killer qui semble suivre, amoureux, la route d'une jeune brune, cheveux dans le vent dans sa décapotable.

Mais Quentin Dupieux questionne sa propre histoire en nous plongeant dans un groupe de spectateurs qui regardent se dérouler l'intrigue à travers des jumelles. Qu'est-ce que le cinéma? et surtout comment considère-t-on ses spectateurs? Du point de vue de Dupieux, on semble s'en moquer pas mal. Ses spectateurs sont maltraités, empoisonnés. Et pourquoi? No reason répondra le flic au début du film. Rubber joue avec l'absurde et l'humour qu'il provoque.

Bref Dupieux commence à devenir bon, même si certaines images autour de notre pneu ressemblent plus à un exercice de style et qu'il manque un je- ne- sais -quoi pour se dire waou à la fin.

Sans être un grand film, Rubber a de bonnes intuitions, une réalisation léchée et une bande son maîtrisée par la team Mr Oizo & Gaspard Augé. Mention spéciale aux guest- stars qu'il faudra deviner.

Versailles Kawaii

crédits photo Laure Alazet

« Louis XIV aurait aimé » lâche rieur Jean-Jacques Aillagon, le Président du Château de Versailles, en parlant de l’exposition Murakami Versailles du 14 septembre au 12 décembre 2010 dans les grands appartements du Château. Après le homard géant de Jeff Koons et le cosmonaute gisant de Xavier Veilhan, c’est au tour des fleurs rigolotes et pop du japonais Takeshi Murakami de venir s’installer chez le Roi Soleil.

La sculpturale Flower Matango dialogue avec les lustres de la Galerie des Glaces et l’imposant Oval Buddha Gold fait échos aux dorures tant aimées du Roi. « Ma mission est de relier le passé et le présent » explique Murakami. Point de Lonely Cowboy ou autre Pin-Up Manga expulsant du lait par des attributs voluptueux. Des oeuvres tout public en somme mais qui n'empêchent pas la polémique comme chaque année. Faut-il faire dialoguer passé et présent en bas du lit de Louis XIV? Les traditionalistes du coin soutiennent le contraire même si dans le cadre de cette exposition les échos sont nombreux entre Murakami et le Roi. Comme ce petit empereur, clin d'oeil au sacre de Napoléon accroché aux murs...

Entre fleurs acidulées, pin-up galbée et créatures monstrueuses, l’artiste nous emmène sur un parcours ludique et joyeux à travers 22 œuvres emblématiques.

crédits photo Laure Alazet

mercredi 8 septembre 2010

Bête de mode

Karl Paon Lagerfeld

Le rapport entre un Paon et faire entrer clandestinement un sac chanel? C'est le talent débordant et l'imagination sans borne d'une jeune illustratrice, Marie Victoire de Basher, qui se décrit elle-même comme une aristo fauchée fan de mode sur son blog With A Twist

De ce qu'on a compris l'artiste travaille chez Louis Vuitton et croque sa passion de la mode en associant les grands créateurs à leur mascotte animalière (très bien pensé d'ailleurs). On adore ses dessins post-it "pauses clopes" ou quand elle croque ses journées de boulot.

On attend avec impatience son carnet de voyage. Une bloggueuse à suivre!

Hold your horses à emporter



C'était juste avant leur tournée américaine
Notre petit groupe préféré capturé pour un concert à emporter à Loches...
Extrait avec 70 millions et la suite ici, sur La Blogothèque

Take Away Show - Hold your Horses #2 - 70 Million from La Blogotheque on Vimeo.

Façon tétris couillu



EC d'une voix rassurante "C'est fait par des français"...

trip sexy, scato et geek


FLAIRS - TRUCKERS DELIGHT from 3rd Side Records on Vimeo.

Socialite 2.0

Vous avez perdu quelque chose?